Dans son célèbre film , Les temps modernes, réalisé en 1936, Charlie Chaplin s'interroge et nous interroge sur la représentation et la réalité du monde du travail. Charlot, le personnage mythique incarné par Chaplin, donne corps au sujet par son rôle dans le film : celui d'un ouvrier d'usine que le travail obsède. Losqu'il est à l'usine. Mais aussi lorsque l'usine a fermé, sous le coup de la crise économique de 1929.

les-temps-modernes

Nus allons donc voir dans un premier temps comment le travail est présenté par Chaplin puis comment Charlot est confronté dans sa vie au travail.

Le réalisateur, qui s'intéresse à la question sociale et s'engage à travers ce film, a voulu  représenter le monde du travail dans les années 1930. Une période qui connait, aux Etats-Unis l'âge d'or des grandes entreprises qui ont adopté le taylorisme et le fordisme comme mode de production : une nouvelle façon de travailler, qui consite à éliminer les gestes considérés inutiles afin d'augmenter la productivité, qui est chronométrée et qui fait la part belle à la machine... oubliant l'ouvrier...


Charlot, avec ses collègues d'usine, qui pourrait faire penser à l'usine Ford de Detroit en 1938, doivent aller sans cesse plus vite, au rythme de la machine contrôlée par le patron de son bureau, et par le nouvel objet de tyrannie : le chronomètre. Des gestes répétés sans arrêt de façon de plus en plus accélérée... qui rendent Charlot fou !

Capture

A l'enfermement de l'usine suit et correspond l'enfermement de Charlot, interné dans un hopital psychiatrique. A sa sortie, l'Amérique a changé, sous l'effet de la crise économique consécutive au krach de Wall Street, entrainant faillite et fermeture de nombreuses usines. Pour vivre, Charlot se trouve de nouveau confronté au travail sous la forme de sa dispartition et de mouvements revendicatifs...

Capture03

Embarqué malgré lui dans une grève de la faim qui le conduit en prison, habitant une de ces hoovervilles en compagnie d'une jeune orpheline contrainte de voler pour nourir sa famille...

Capture08

Charlot apprend en lisant la presse que des usines réouvrent : une occasion de gagner sa vie, au prix d'une routine qui risque de se réinstaller... avant que les amoureux ne choisissent une voie plus personnelle dans la dernière scène.

 

Un film et un réalisateur engagé, inscrit dans son temps, qui porte témoignage d'une transformation du monde du travail en usine qui privilégie les machines et non les hommes et les femmes, qui montre combien le travail est à la fois obsession dégradante dans l'usine et obsession de recherche en période de crise.


Marie-Louise IVAHNOE